• Un peu de lecture

    J'ai profité de l'été pour me remettre à lire. Lorsque j'habitais chez mes parents, je lisais tout au long de l'année. Depuis que je vis seule puis avec mon homme, cela devient, à mon grand regret, beaucoup plus épisodique. Quelques semaines donc pour combler ce manque latent et varier les plaisirs autour de :

    Lolita. Un Nabokov que je voulais lire depuis très longtemps. Cette réflexion n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Mon petit prince me l'avait donc offert. Quelques semaines avant notre « rupture ». Je l'ai laissé longtemps traîner dans mon tiroir... Un an et demi environ. Et voilà. Prête aujourd'hui à passer "au dessus du côté affectif". Lu. Aimé. Personnage attachant malgré la perversité de ses actes. Des descriptions sensuelles. Une souffrance sous-jacente.

    Da Vinci Code. A court de bouquins, j'ai fouiné dans la bibliothèque de maman (tiens, j'ai un doute sur l'orth. de "à court ? à cour??? de ? Décidément, faut que je me remette à lire plus souvent !!!). Cet ouvrage avait tellement fait parler de lui, que je me suis dit qu'il fallait que je le lise. C'est un bon policier à mon sens. Facile à lire. Je ne me prends pas la tête pour savoir si tout ce à quoi l'auteur fait référence est vrai ou non. Pour moi, c'est un roman. Un point c'est tout. Même si sa théorie sur le Graal est séduisante.

    Le diable s'habille en Prada. Sur les conseils d'Heaven et de Géraldine. Je me suis beaucoup amusée et attachée au personnage d'Andréa. J'y pense encore. L'univers du luxe n'est décidément pas en harmonie avec mes propres convictions. Ca, je le sais depuis longtemps. Requins, hypocrites en tous genre, jeu des apparences... L'être ne compte pas, ou si peu... Quand j'ai fermé le livre, je regrettais que ce soit « déjà terminé ». Envie d'en savoir encore plus sur cette nana. De suivre ses aventures comme on suit celles de nos bloggueurs préférés.

    Et le bouquin du moment : l'Alchimiste. Une éternité que je me disais « tiens, il faudrait que lise celui là ». Mes impressions un peu plus tard.

    PS : vendredi, un texto de mon ptit loup. Quand on en parle, hein... "Je souhaitait prendre des nouvelles de toi, de ton taf, de tes vacances... Tu n'es pas contraint de m'en donner malgré ma forte pensée pour toi...". Aïe. Ai pas encore répondu. Je sais. C'est pas bien.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :