• Un peu d'amour peut-être...


    Je vais mieux. Enfin, mieux dans mon corps (ma gastro est apparemment terminée 
    J), parce que côté moral, c'est toujours pas ça. Mon Homme a une fois de plus trouvé le moyen de me décevoir en ne s'occupant pas de moi comme je l'attendais. Suis-je si exigeante ? Alors que j'étais limite agonisante (je suis tombée plusieurs fois dans les vap' quand même), pas un seul geste tendre (à part un gant de toilette humide et une bassine qu'il a pensé à m'apporter du bout des doigts), pas un seul mot de compassion. Certes, je l'ai réveillé à 5h du mat', certes, je n'ai pas eu ni le temps, ni la force de me déplacer jusqu'aux waters pour me « vider proprement » mais est-ce une raison pour râler dans mon dos, comme si je n'allais pas l'entendre étant donné que je n'arrivais même plus à parler pour répondre à ses questions angoissées telles que « tu veux que j'appelle les pompiers ? ». Bien sûr, il a fini par appeler un médecin et bien sûr, sur ses conseils, il n'est pas allé bosser pour rester à la maison « près de moi ». J'insiste sur les guillemets... Parce qu'il s'est bien gardé de rester dans la chambre avec moi, compte tenu des dégâts que je venais d'y faire et qu'il m'a dit « ne pas pouvoir nettoyer ». Il a fui l'odeur âcre pour aller se rendormir sur le canapé. Lâche. Non ? Est-ce là un père potentiel ? Comment s'occupera t'il de ses enfants, nos enfants ( ?), lorsqu'ils seront malades ? Maintenant que je suis rétablie et que je me suis permise de lui faire ces quelques reproches ce matin, il joue, une fois de plus à « l'incompris », celui « qui ne fait jamais rien de bien » face à celle « qui n'est jamais contente de toute façon »... Pour lui, le fait d'avoir appelé un médecin, apporté un gant, une bassine, un sucre (sur ma demande), un verre d'eau et être resté à la maison (sur le canapé je le répète) était « bien s'occuper de moi ». Pas une seule fois il ne se détache de ces éléments factuels, matériels, pour essayer de comprendre que ce qui me manque ce n'est pas tout ça, même si dans ce cas là c'était quand même essentiel, mais seulement... comment appeler ça ? Un peu d'amour... peut-être.


  • Commentaires

    1
    tournesol
    Samedi 3 Avril 2004 à 18:10
    oui mais
    c'est un homme, attentionné à sa façon, auusi de la facon que ca maman l'a éduquer je ne le défend pas, mais il ne sait peut être pas faire différement, puis c'est le petit plus qui fait son charme...et de mieux être avec petit prince...
    2
    jud
    Lundi 5 Avril 2004 à 14:06
    esthétisme
    ce blogg est esthétique, classe ! j'ai pas le temps de le lire mais il est agréable à regarder
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :