• tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien

    3 semaines. 3 semaines que je suis froide, distante et que je me rebelle à la moindre réflexion désobligeante. 3 semaines qu’il se tient à carreaux, ou presque. Car on ne se refait pas et il lui échappe encore quelques brutalités de langage. Ces verbatim sortis tout droit d’une compagnie militaire, d’une chambrée de mecs et qu’il jette sur moi sans même se rendre compte du mal qu’ils me font par ce manque de respect et de douceur. Le dernier date de samedi « bon, il est où mon riz là, faut que je parte bientôt ! ».

    Ca ne me rend pas plus heureuse. Juste plus forte. J’aimerais pouvoir retrouver les élans de douceurs, me lover dans ses bras. Mais je n’y arrive pas. Pas encore. Je suis un bloc. Un bloc de béton. Un bloc de béton fendu. C’est lui qui s’est lové dans mes bras hier soir, me reprochant de ne plus lui prêter la moindre attention. Je lui réponds que j’en ai trop pris plein la gueule pendant 17 ans et que maintenant, j’ai besoin de reprendre des forces.

    Je ne sais pas ce qu’il comprend de tout ça. Je ne sais pas combien de temps les choses vont durer ainsi. Je ne sais pas si j’oserai baisser la garde. Je ne sais plus rien. Je ne sais plus rien…


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :