• Tendue

    Mon corps est tendu, raide, bloqué. Chaque parcelle a sa dose de douleur. Le cou, les épaules, le dos, les bras, les mains, les doigts les chevilles. Et même entre les côtes. Je ne respire plus. Je suis tendue. Je m'interroge. Je me dis que cette histoire ne sert à rien, ne mène nulle part, que je ne veux plus mettre mon couple en danger, que je peux me passer de cet autre.

    Mais quand je le vois, quand sa main effleure ma joue, quand son corps se colle au mien, mon coeur s'envole, mes sens s'emballent, ma peau frémit. Je m'imagine parfois cette "autre vie". Mais j'ai du mal à la confronter à la réalité d'un quotidien, d'une famille recomposée, de problèmes d'argent etc... Ca ne me fait pas plus envie que ça. Ca me fatigue même d'avance.

    J'ai surpris deux fois déjà mon homme s'emparer en douce de mon téléphone pour fouiner dans ma messagerie. Je ne dis rien, comme si je n'avais rien vu. Si ça peut le soulager. Mais cette atmosphère de suspicion est difficile à supporter. Moi-même parfois je m'interroge sur les "retours" possibles de l'autre pétasse. Et j'ai eu si peur l'autre jour de le perdre quand il a compris que nous nous étions "revu".

    Je me dis que comme ça on est quitte.

    Je me dis que ça ne pourra pas durer ainsi toute la vie.

    Je me dis que d'autres tiennent ainsi depuis si longtemps. Les exemples d'amies qui ont une double vie dans mon entourage ne manquent pas.

    Je me dis que la vie c'est un peu compliqué. Je me dis que JE suis compliquée. Je me dis que mon esprit est compliqué et que j'ai du mal à me suivre moi-même.

    Citation chinoise : "Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter."


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Janvier à 13:12

    Je viens de découvrir votre blog aujourd’hui et je pense que je vais passer plusieurs jours dessus.

    voyance serieuse gratuite mail

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :