• Sœur unique

    J’ai été fille unique. 8 ans. J’ai vécu dans la même chambre de 10 m2 avec soeurette 8 ans durant. Crises. Difficultés de cohabitation entre une gamine garçon manquée et capricieuse et une adolescente plutôt calme et studieuse. Youpi, à 16/17 ans, j’ai enfin une chambre à moi. Rien qu’à moi ! Je peux enfin travailler tranquillement, même tard le soir, et profiter de ce gigantesque espace de 20m2 pendant 5 ans. Et puis je suis partie. Depuis, nos liens se sont resserrés. Incroyablement resserrés. Elle me manque terriblement. Elle vit, elle aussi, comme une fille unique depuis 10 ans. Dorlottée par maman qui ne veut pas la voir partir et trouver la maison un peu trop « vide » en rentrant le soir. Elle partage avec elle des choses que moi, je n’ai pas partagé, comme aller toutes les deux au cinéma ensemble. J’aimerais parfois moi aussi, goûter quelques tranches de ce quotidien là, de cette complicité que je n’ai pas eu… Qu’importe. C’est ainsi. Ce week-end, elle était là. Un vrai rayon de soleil pour moi et un pur plaisir que de faire les boutiques avec ma sœur. Rien qu’elle et moi. La regarder évoluer, rêver d’un chez elle, (re)découvrir ses goûts et penser aux futurs cadeaux que je pourrais lui faire. Accepter un petit cadeau qu’elle avait envie de me faire en passant. La serrer dans mes bras. Faire une courte sieste à ses côtés. Aller au cinéma et rire ensemble. Lui faire découvrir un peu de mon quotidien : une heure avec moi au boulot, deux heures avec moi à la danse… Pincement de cœur à son départ. Des larmes au bord des cils rien qu’en y repensant. Vite, très vite recommencer.

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Avril 2006 à 20:05
    toutes ces choses
    que je n'ai pas vraiment eu le temps d'apprécier avec ma petite soeur... notre complicité n'a pas eu le temps de trouver une forme adulte. ton texte m'a émue.
    2
    titi
    Samedi 15 Avril 2006 à 15:32
    juju
    Merci pour ton message. Je sens une blessure derrière alors je n'ose rien dire de plus...
    3
    Dimanche 16 Avril 2006 à 09:51
    une vieille blessure...
    ça cicatrise. son déces il y a 8 ans... c'est bon de voir des gens qui comme toi savent apprécier ce lien, au lieu de se déchirer... ça me fait souvent mal de voir des personnes qui n'ont pas conscience de cette chance qu'ils ont, de pouvoir profiter pleinement de cette complicité unique.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :