• "Rentrée dans la danse"

     

    "Rentrée dans la danse"

     

     

    Après un été de trêve, que j’ai passé sereinement dans ma famille, la rentrée est mouvementée et augure une année 2019 riche en changements.

    Côté boulot : la bonne nouvelle, j’ai toujours un job. La mauvaise, c’est que pour l’instant on me positionne sur des missions qui ne m’intéressent que très très moyennement. Pour ne pas dire… pas du tout. Et, une fois de plus  on me colle sous la responsabilité d’un gars qui a beaucoup moins d’expérience que moi dans mon métier (qu’il ne pratique officiellement que depuis 1 an versus mes 20 ans) mais qui lui, est à Paris et a un statut supérieur au mien dans la grille. Il est frustrant, même sans être carriériste,  de ne jamais voir sa valeur reconnue sous prétexte qu’on est en région et qu’on ne résaute pas au lieu de bosser (car objectivement, lui, n’a rien produit de toute l’année vu qu’il découvre son nouveau métier). Ca va être très dur pour moi côté motivation, mais j’ose espérer trouver un compromis avec des missions complémentaires sur des sujets que j’affectionne plus. En cette période mouvementée de réorganisation, il faut savoir prendre son mal en patience… Mais ce n’est pas évident.

     

    Côté divorce : Juste avant les vacances, l’homme a ouvert une porte en acceptant que je lui rachète ses parts de la maison. La trêve de l’été l’aurait-il fait réfléchir ? Ou bien est-ce l’estimation de la maison qui n’est pas à la hauteur de ce qu’il espérait ? Il n’a cessé durant tout l’été de tendre des perches pour tenter de renouer une relation entre nous. Evidemment, j’ai fait la sourde oreille. Je sais bien que ce qu’il regrette, ce n’est pas ma présence  dans sa vie, mais le confort de sa vie d’avant. Et puis il y a des façons de s’y prendre. Ce ne sont pas quelques pauvres textos ou allusions qui risquent de me faire oublier les 24 années de frustrations que j’ai encaissé. Donc, je l’ignore. Par contre, je sens que la  bataille autour de la maison ne fait que commencer. Ca va être rude et musclé.

    Côté cœur : mon amoureux et moi nous nous sommes terriblement manqué cet été. Nous avons eu une relation de plus en plus forte, de plus en  plus intense malgré la distance qui nous séparait pendant les vacances. Il a donc baissé la garde et son comportement s’en est ressenti. Sa femme, apparemment remise, s’est rendu compte qu’il était là sans être là. Elle a commencé à vouloir retrouver une vie intime avec lui et lui… il ne pouvait pas. Elle a eu évidemment des doutes. Par un acte manqué (comme moi), il a laissé trainer son téléphone et elle a vu un de mes messages. Ils ont fini par avoir une discussion. Il a décidé de tout quitter et moins de 15 jours après leur décision, il emménageait dans un appartement… Tant que nos divorces ne sont pas officiellement prononcés, nous ne pourrons pas donner libre cours à notre relation. Mais c’est un immense pas qui vient d’être franchi. Je n’osais pas (plus) y croire… Maintenant, il va falloir passer de la relation idéalisée à la réalité. Mais j’ai confiance. Jamais personne ne m’a aimé comme lui, pour ce que je suis moi, avec cette envie profonde de me rendre heureuse. Et jamais je ne me suis sentie aussi bien avec un homme.

    La vie avance. Elle aura encore une fois son lot de difficultés, de bonnes et de mauvaises surprises, de démotivation, de tristesse, d’amour et d’enthousiasme. Le tout est de trouver son équilibre au milieu de tous ces déséquilibres. Mais j’avance, moi aussi. Vers un avenir meilleur.

     


  • Commentaires

    1
    Steph
    Vendredi 7 Septembre à 09:24

    Contente de te lire ma belle....et heureuse pour toi que les choses se décantent petit à petit. La roue tourne pour tout le monde tu vois...

    au fait ton mari n'est pas/plus en couple de son côté ?

    Au plaisir de te lire à nouveau,

    Bises à toi.

     

    2
    Lundi 10 Septembre à 16:41

    Bonjour Steph, je sais par les enfants qu'ils se voient au moins deux à trois fois par semaine, mais a priori il n'est pas arrivé à ses fins et elle a plutôt tendance à l'utiliser pour l'aider à s'occuper de ses 4 gamins... D'où son manque après plus d'un an d'abstinence... Ce n'est pas par amour qu'il revient vers moi, faut être lucide.

    3
    Steph
    Mardi 11 Septembre à 18:23
    Punaise les mecs et leur putain de confort....en tout cas heureuse que tu aies tourné la page...même si ce n'est j' imagine pas rose tous les jours non plus. On rompt un équilibre familial et c est pas facile. Donne nous de tes news un peu plus souvent
    4
    Charlotte
    Mercredi 12 Septembre à 13:58

    Contente de te relire. Et quelle bonne nouvelle pour ton amoureux et toi ! On croise les doigts, le boulot viendra peut etre s'arranger (pour un nouveau boulot ?) après la tourmente. Courage et bonne rentrée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :