• Hum... Le soleil refait son apparition. Peut-être le début d'un mieux. Certainement d'ailleurs. Et si le cœur de mon problème c'était l'ennui ? Un ennui profond, si profond que je m'endors avec lui depuis des années sans vraiment m'en rendre compte...

    votre commentaire
  • Connecté ensemble encore toute la journée sur Yahoo messenger... A ne rien se dire. Juste à observer les statuts de l'autre. Et au moment de partir un signe de sa part. Il a osé franchir le pas. Ecrire quelques mots. Puis se déconnecter aussitôt :

    "tu me manques (monprenom)... tu me manques tant ..."

    Je devrais peut-être carrément cesser de me connecter sur yahoo pour l'aider... Hum... Je n'y arrive pas encore... Il faudrait pourtant. Pour lui...


    votre commentaire
  • 17h. Un vrai temps de m.... Il pleut, il pleut bergère... Et il y a quelques jours à peine, il a même neigé pas très loin d'ici... Moi qui n'ait qu'une hâte, arriver à l'été, c'est pas gagné... Ce soir, RDV chez mon psy... Et oui, un psy... Pourtant je ne vais pas si mal hein ? Mais bon, j'ai suivi le conseil de deux amies qui pensaient que ça me ferait du bien. C'est vrai qu'à un moment, je n'allais pas si bien non plus...Bon, qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui raconter ? J'ai toujours trouvé mais là, ce soir, je sèche. J'ai fait cette démarche d'aller voir quelqu'un il y a quelques mois parce que je n'y comprenais plus rien dans ma vie avec l'irruption de mon Petit Prince dans mon cœur... J'étais déboussolée, désorientée... Au début, j'avais même envie que mon mari participe à quelques séances pour qu'on mette à plat ensemble ce qui clochait dans notre couple. Un couple d'amis à nous a fait ça. Ca leur a été très bénéfique. Mais pour mon Homme, tout va bien. Il n'a rien à se reprocher. Il n'a pas de problème. Tout va bien. Un psy ? Pourquoi faire ? C'est moi qui ait un problème d'insatisfaction permanente, pas lui. Alors j'y suis allée seule. Ca doit faire 5 ou 6 fois seulement, je ne sais plus trop. Ca m'a permis de réaliser plus facilement que je n'étais probablement pas si profondément amoureuse de mon petit prince que ce que je croyais au départ... Ca m'a aidé à remettre mes idées en ordre... A quitter Petit Prince aussi, certainement. Mais là, je n'ai tellement envie de rien... Même pas de parler. Je crois que je vais espacer mes visites. Laisser tomber peut-être ? De toute façon, il ne m'apportera aucune réponse. Les réponses sont en moi. Et j'ai bien l'impression qu'elles sont vraiment bien cachées pour l'instant...

    17h40. Un rayon de soleil, enfin :-)

    votre commentaire
  • Encore une journée qui commence et dont je n'ai pas envie... Je me suis levée avec une boule dans la gorge, l'envie de pleurer sans savoir trop pourquoi. J'ai passée la nuit engluée dans un rêve où j'essayais de courir contre le vent qui me freinait, en zigzagant entre de jeunes voyous au regard noir prêts à m'agresser si je ne passais pas assez vite devant eux... Arrivée au bout de la rue, de beaux jardins de rêves étaient les uns à côtés des autres. Le mien, très beau bien qu'en cours de création, était là aussi. Je savais que c'était "chez moi", mais je ne pouvais pas m'arrêter pour m'y reposer et l'apprécier. Il fallait que j'aille me cacher plus loin, dans les bosquets, pour que les voyous ne sachent pas que c'était ici chez moi. J'avais peur qu'ils viennent tout sacager pour se venger (de quoi, ça, je n'en sais rien). Je me suis réveillée fatiguée. Et voilà, ça fait plus d'1h que je suis arrivée au boulot et je n'ai encore rien commencé... Va falloir que je me secoue un peu quand même.

    votre commentaire

  • Je me demande souvent ce qui fait la différence entre moi et les gens qui sont vraiment heureux. Parce que dans l'absolu, je ne suis pas malheureuse... Du moins, je ne devrais pas l'être. Après tout j'ai un job (même s'il n'est pas toujours passionnant) et le chômage, j'ai donné, je sais ce que c'est. J'ai un mari (bien loin d'être parfait, mais qui l'est ?), j'ai une maison (je vis dans les travaux et les gravats depuis un an et demi mais c'est pour la bonne cause, dans un an, ce sera un « château » ;-)). J'ai une famille que j'adore et avec qui je m'entends bien (bon, ils sont à 400 bornes et je ne les vois pas quand je veux... mais vive le téléphone et Internet). Idem pour les amies (ici je n'en ai pas vraiment, mais j'ai quand même de vraies amies, celles de mon enfance : téléphone et e-mails... ça marche assez bien heureusement). Je continue de faire le sport que j'aime (danse, malgré un coût que j'ai parfois du mal à faire passer dans mon budget). J'ai pas vraiment de raison de me plaindre, hein ? Alors quoi ? C'est quoi ce truc qui me prend régulièrement, cette envie de pleurer pour rien, ce dégoût de tout, ce manque de motivation qui m'assoit ? Bouh... Faut que je rentre. Encore une soirée télé qui m'attend...


    votre commentaire