• Quelle jalouse êtes-vous ?

    Vous avez peur de l'abandon

    Si vous ne supportez pas de ne pas connaître son emploi du temps dans les moindres détails, votre jalousie exprime avant tout la peur de l'abandon. D'où vient cette crainte d'être quittée par la personne que vous aimez ? Avez-vous souffert d'être délaissée quand vous étiez enfant ? Ou un amour s'est-il déjà terminé ainsi ? Vous n'extériorisez pas trop votre jalousie, afin de ne pas perdre votre compagnon, mais il suffit qu'il reçoive une lettre à l'écriture inconnue pour qu'aussitôt vous déclenchiez votre cinéma intérieur...

    Selon les psychanalystes, pour admettre une certaine distance avec l'autre, il faut avoir eu « assez » de parents mais pas " trop ". Si on a été dans le vide, on cherchera sa vie entière à le combler. Et
    si l'on a été trop couvée, on aura tendance à reproduire ce collage.

    Nos conseils
    Si vous avez été traumatisée par une infidélité précédente, n'en faites pas porter le poids à votre nouveau partenaire. Forcez-vous à lui faire confiance. Ne cherchez plus à en savoir davantage que ce qu'il vous dit. S'il y a trahison, vous le saurez en temps voulu. Dans le cas contraire, vous vous sentirez bien plus légère et pourrez consacrer toute votre énergie à bâtir des projets communs. L'idée que notre compagnon risque de nous abandonner fait écho à un autre sentiment de perte, plus ancien. Mieux vaut l'exhumer pour lui tordre le cou. Écrire aide à prendre du recul. Il est préférable de se défouler plutôt que de tenter de l'emprisonner dans une cage dorée. Rien de tel que la prison pour donner envie de liberté à tout prix...

    Vous avez besoin qu'il vous rassure sans cesse ? Essayez de vous rassurer vous-même, dans d'autres domaines :

    en exerçant une activité valorisante, en évoluant professionnellement, en vous entourant d'amis solides... Plus vous savourerez ces plaisirs que vous ne devrez qu'à vous-même, moins vous serez obsédée par votre conjoint.


    Faire le test


  • Commentaires

    1
    JF
    Dimanche 14 Novembre 2004 à 14:10
    L'abandon
    Merci de ces éclaircissements dont bon nombre d'entre nous sont concernés. C'est vrai que la peur de l'abandon revient à l'age adulte sous de multiples formes. Au passage, merci pour ton blog vraiment sympa.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :