• pétage de plomb

    Après une ultime crise, lire leurs échanges sur le ton éploré genre "j'ai de plus en plus de mal à gérer la situation avec ma femme. Ce qui calmerait le jeu c'est que vous puissiez venir à la maison avec ton mari, boire un verre etc." mais au final " et elle qui répond "Je suis vraiment désolée, je devrais me retirer sur la pointe des pieds. Mais c'est toi qui voit" puis "ne m'oblige pas à devenir l'amie de ta femme, ça non, je ne pourrais pas. Je ne la connais pas, je n'ai rien contre elle mais je n'ai pas à me justifier de quoi que ce soit devant elle" pour terminer par "continuons à échanger si tu le veux bien, ces échanges me font du bien, et tout ce que je peux prendre, je prends, c'est égoïste, mais je m'en fiche"... J'ai bondi. Et j'ai rugi. J'ai saisi mon téléphone, et j'ai fini par l'appeler elle. Ses propos m'ont tant choqué. Elle n'a pas de face. Elle fout le bordel mais au final, elle s'en fout. Donc...

    Moi : "Allo, Y ? Je suis Z, la femme de A. Ca vous dit quelque chose n'est-ce pas ?"
    Elle : silence
    Moi : "A. Ca vous dit bien quelque chose ?"
    Elle : Oui.
    Moi : bien. Je vous appelle pour vous demander de cesser immédiatement et définitivement de tourner autour de mon mari"
    Elle : mais je ne lui tourne pas autour. J'ai juste repris contact.
    Moi : et bien je vous demande de cesser tout contact. Sinon, c'est moi qui prendrai contact avec votre mari

    Elle : me raccroche au nez.
    .
    Sur ce, elle envoie des mails totalement affolé à l'homme. Et une de ses phrases me met en rage "elle a appelé chez moi, de quel droit ! Empêche là de faire ça, je ne veux pas de problèmes avec mon mari. C'est ma vie !"

    Pauvre conne. Je rappelle, totalement enragée et je dis sur un ton cynique "c'est pas très joli joli de raccrocher au nez des gens". Et là je lui dis clairement avant qu'elle ne raccroche à nouveau que j'ai de quoi faire de sa vie un véritable cauchemar si elle continue à échanger avec mon homme.

    Depuis 3 jours, silence radio de la dame.

    Quant à l'homme, il est désespéré d'avoir "tout merdé", avec elle pour la seconde fois (c'est pas mieux comme "fin" que lorsqu'il l'a lamentablement largué) et avec moi qui me suis rendue malade alors que lui n'a jamais eu de mauvaises intentions (j'en ai la certitude à la lecture du dernier mail qu'il lui a envoyé).

    Il lui laisse malgré tout la "porte" ouverte pour reprendre contact un peu plus tard, avec cette fameuse adresse mail qu'il croit "totalement privée".

    Je reste donc sur mes gardes, mais j'espère bien lui avoir foutu la trouille de sa vie :-).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :