• Ne le dites à personne




    Quelques jours de repos, bien au chaud dans ma famille, ça fait du bien. Beaucoup de bien. Même s'il manquait au programme une folle soirée sur un dance floor, ou plus tranquille dans un pub. Mais quand on arrive presque à l'improviste, difficile de faire changer le programme des autres pour soi ou de se taper l'incruste. Donc, je suis restée sage. Enfin, presque... Parce que j'ai fait quelque chose que je n'avais jamais fait. Vraiment pas de quoi se vanter hein, je sais, c'est pô bien du tout. En même temps, j'ai passé mes 31 premières années à faire toujours bien attention à tout, à ne vexer personne, à faire ce qu'on attend de moi, à renvoyer l'image d'une jeune femme bien dans sa peau, dans son job, dans sa vie, qui ne dit jamais un mot plus haut que l'autre à ses parents, qui sourit et tout et tout (sauf dans certaines grosses colères où personne ne me reconnaît d'ailleurs, mais c'est assez rare). Je n'ai jamais fait de resto basket, ni même chourré un bonbon au supermarché. Bref, très lisse tout ça. Et pourtant c'est bien moi.

    Alors, quand, à la sortie de la séance cinéma ma sœur me fait remarquer qu'on sort du même côté que l'entrée et que les autres salles de cinéma s'offrent à nous, sans réfléchir, j'ai dit « chiche ». Et nous nous sommes faufilés dans une seconde salle, sans repasser par la case départ, juste en patientant un peu plus que prévu dans les toilettes des filles pour ne pas nous faire remarquer trop tôt et nous joindre au flot des autres spectateurs (heu, disons aux quelques autres). Je vous rassure, nous n'avons pris la place de personne. En pleine semaine, en pleine journée. La salle était à moitié vide. Nous étions étonnées de notre audace et de la facilité avec laquelle nous avons réussi à devenir pour la première fois de notre vie de petites fraudeuses. Ce n'est pas un bon exemple à donner. Je sais. Mais bon, mais sœur est une grande fille (24 ans quand même, ce n'est pas moi qui vais la dévergonder). Je ne suis pas fière et en même temps je me dis « tiens, une nouvelle expérience. Ca, c'est bon, j'ai testé ». Reste qu'on ne l'avait pas prémédité et qu'on a eu un peu la dalle (entrée à 11h, sortie à 16h !). Moi qui ne vais pas souvent au cinéma, en quelques semaines, cela fera déjà trois film au compteur. Je rattrape mon retard de l'année.

    Bon, voilà, la semaine est repartie sur les chapeaux de roue avec un lundi à Paris, un mardi à rattraper les trois jours d'absence au bureau et un mercredi accrochée au téléphone pour répondre à pleins de question de plein de monde.

    Bref, c'est reparti.

  • Commentaires

    1
    moi
    Jeudi 9 Novembre 2006 à 02:30
    mouais
    j'avoue ne pas trop comprendre ... mais bon, si ca t'enthousiasme, c'est deja ca.
    2
    titi
    Jeudi 9 Novembre 2006 à 11:15
    Ah bon ?
    Mon post a l'air d'être enthousiaste là ? Ah... pas particulièrement. C'était pas réfléchi comme action. Ca a seulement réveillé une sorte de carcan dans lequel ma soeur et moi nous sentons parfois enfermées, le poids de l'image de petites filles parfaites. D'ailleurs, j'étais étonnée de voir à quel point elle était pressée de raconter l'anecdote aux parents... Pour moi, c'est une anecdote qui révèle des choses plus profondes que simplement le fait d'avoir fait l'économie d'une séance de ciné.
    3
    un passant
    Samedi 11 Novembre 2006 à 02:52
    Bravo titi
    Faute avouée....Et puis qui peut se targuer de n'avoir jamais péché,hi hi hi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :