• Pas envie de fêter le jour de l'an. Ou plutôt... envie que cette année se finisse très vite et qu'on passe tous à autre chose. Ma famille vole en éclats. De tous les côtés. Ce noël en a marqué l'apothéose. Tout avait pourtant bien commencé. Mais le cerveau malade d'un membre de la famille a tout foutu en l'air. Noël s'est terminé en règlements de compte à ok corral. Cette femme, ma marraine, gâche tout depuis 3 ans maintenant. J'ai fini moi aussi par lui balancer ce que j'avais à lui dire. En essayant de la convaincre et de la faire redescendre sur terre, sans la culpabiliser. Pour qu'elle se fasse soigner et arrête de gâcher notre vie à tous et particulièrement celle de ses fils, mes cousins, mes frères. Tenter de lui faire comprendre que c'est avant tout elle qui a un problème en elle... Elle a pris, soi disant, rdv avec son ancien psy. En février. D'ici là, tout peut encore se passer. Le pire comme le meilleur. Surtout le pire...

    1 commentaire
  • Ce putain de rendez-vous était juste une tactique pour me calmer et me faire dire qu'ils auront essayé de m'aider comme ils pouvaient dans ma recherche d'emploi. J'ai simplement été reçu par le service recrutement qui m'a fait remplir un dossier pour m'intégrer dans leur « vivier ». Pas d'opportunités. Aucune proposition. Merci. Au-revoir. Débrouillez-vous madame. On s'en tape. Joyeux Noël et Bonne Année. C'est bien ce que je pensais. J'en ai assez là. Bon, je vais faire mon sapin. Suis vraiment à la bourre. C'est la première fois que je tarde tant. C'est presque même plus la peine de le faire... On est ici encore une semaine seulement... Bon et puis faut que je trouve une idée cadeau pour mon père... Si vous avez des pistes, faites moi signe parce que là je cale. J'ai déjà fait le pull, le parfum, le bouquin, la ceinture, le bonnet bien chaud pour aller à la pêche, la canne à pêche...

    10 commentaires
  • Voilà maintenant 3 mois que je suis au chômage. Les deux premiers mois sont passés assez vite. Le temps de régler la paperasse, de profiter un peu de ce temps pour aller voir ma famille, de refaire mon C.V, de faire un tour d'horizon des petites annonces... Et puis j'avoue que, depuis novembre, le temps commence à s'étirer. Autour de moi, d'autres anciens chômeurs me « rassurent » en me rappelant que la moyenne pour retrouver un emploi est d'environ un an et que donc, je n'ai pas de raison de m'inquiéter pour l'instant. Mouais. J'ai bien conscience que trois mois, c'est finalement assez court dans l'absolu. Mais je ne veux pas que ça dure plus longtemps. C'est tout. Pourtant, même si je me bouge, rien ne bouge autour de moi.

    Petit récapitulatif
    En novembre, 20 candidatures spontanées ciblées se sont ajoutées à la centaine que j'avais déjà envoyées par mail à mes anciens contacts professionnels.

    Une inscription dans une agence d'intérim spécialisée me laisse quelques espoirs pour trouver ponctuellement un job dans la mode, mais certainement pas pour tout de suite.

    Réponses à une trentaine d'annonces... Sans réponse.

    Sans compter les détails comme mon annonce de recherche diffusée dans un journal départemental spécialisé (en juillet).

    Bref. Malgré tout cela (certains trouveront peut-être que ce n'est pas encore assez. C'est possible), aucun résultat. Il y a quinze jours j'ai donc pris le taureau par les cornes et ai changé de tactique. Phoning. Me vendre. Sans faire peur. En expliquant que je sais bien qu'il n'y a actuellement aucun poste, mais que je souhaite rencontrer des professionnels de mon secteur, pour mieux les connaître, pour me faire connaître.

    Résultat : 3 rendez-vous. Qui n'ont pas pour objectif de déboucher sur un poste, certes, mais sur d'autres pistes peut-être... Qui sait ? Au moins, ça me redonne un peu la pêche.

    Et puis, suite à mon entretien décevant avec un ancien dirigeant de ma boite qui avait promis de m'aider et qui m'avait finalement laissé tombé comme une vieille chaussette, j'ai finalement un nouveau rendez-vous, dans sa société. Demain. Je ne sais pas si on va me proposer quelque chose. En tous les cas, si on me propose quelque chose, ce qui a de certain c'est que cela ne sera pas du tout ce que je cherche vu qu'à ce niveau là, il n'y a pas d'opportunités. On en a déjà parlé. Mais en attendant, faut voir. Faut bien manger et va falloir que je trouve rapidement un moyen de me renflouer. Donc, peut-être que début 2005 je commencerais une nouvelle activité. En attendant, j'ai contacté hier toutes les agences d'intérim de ma ville pour connaître celles qui proposent des postes dans le tertiaire et qui veulent bien d'un nouvel inscrit. Il n'y en a même pas une dizaine. Et qui n'ont JAMAIS de poste dans ma branche bien entendu. Déjà qu'elles n'ont pas vraiment l'air de tourner super bien. Mais je vais préparer mes dossiers et aller m'inscrire avant noël. Même si c'est pour faire autre chose. Du moment que c'est ponctuel et mieux payé que les Assédics, je veux bien faire du secrétariat s'il le faut. Advienne que pourra.

     


    4 commentaires
  • Pfff. Je sens que je couve une nouvelle cystite... J'en ai marre. Tout ça parce qu'on a fait l'amour ce week-end. Ca devient énervant. Il me reste quelques médicaments. Juste de quoi faire pour la journée. J'espère que cela suffira parce que toujours rien sur mon compte... Et ma voiture, toujours en panne... Je dois la mener chez un pote mécano de mon homme cet après-midi. J'espère que ce n'est pas trop grave. Parce que le frigo est vide, Noël approche. Et je vais avoir besoin des quelques euros qui vont m'être versé assez vite...

    5 commentaires
  • Mme tout le monde est énervée. De plus en plus de mal à trouver la motivation pour se lever le matin tant le temps commence à être long. Heureusement, depuis hier, le soleil est de retour. Ca fait au moins plaisir quand on se décide à ouvrir les volets...

    Noël approche. Mon compte en banque est à moins 500 euros. Ca va pas être simple de gâter tout le monde cette année. Ca aussi, ça m'agace et m'angoisse.

    Ma voiture est tombée en panne hier alors que j'ai déjà payé une révision en octobre. Pas un rond pour la faire réparer. Je me retrouve à pieds. Génial...


    Le Bilan de compétences s'est terminé hier. Une arnaque. Rien. Aucun rapport écrit, aucun compte rendu. Aucun échange. Je n'en ai pas dormi de la nuit tellement j'ai la rage contre cette femme, le besoin de vider mon sac à l'anpe. Les nerfs parce que maintenant que j'ai eu droit à cette prestation, je ne vais probablement pas pouvoir demander à le refaire avec un autre organisme... Alors que tout démontre que cette société n'a fourni aucun travail. Problème, si je suis la seule à « dénoncer » ce foutage de gueule, ça n'ira pas loin... Les autres, qui ont fait ce bilan sur la demande de l'anpe et non de leur propre initiative, ne savait pas à quoi s'attendre et sont tout contents qu'on se soit intéressé un minimum à eux (elle savait bien nous brosser dans le sens du poil celle là tiens ;-) et leur dire ce qu'ils avaient envie d'entendre). Rendez-vous demain avec deux autres nanas qui ont participé à ce groupe et qui ne sont pas satisfaites non plus. J'espère qu'elles iront dans le même sens que moi et me soutiendront auprès de l'anpe.


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique