• Meilleurs voeux à la blogosphère

    2010 s'achève et je n'en retiens pas grand chose. Ou presque. Professionnellement, pas de bouleversement. Rien de neuf, à part l’entubage auquel j’ai eu droit en début d’année. Mais je commence à avoir l’habitude.

    Sur le plan personnel, ce fut l'année du grand badaboum avec mes beaux-parents qui, depuis juin, ne sont plus revenus à la maison sans y avoir été invités. 6 mois que je me contente d'un "bonjour" et d'un "au-revoir" comme discussion avec mon beau-père. Et j'avoue, si la situation n'est pas idéale en termes de communication, elle me satisfait pleinement car je n'ai plus à subir la pression de les voir débarquer sans prévenir pour envahir mon espace personnel. Je m'engage cette année à ajouter quelques mots de plus à nos "conversations". Mais pas trop quand même. Faudrait pas qu'il prenne ça pour une trêve et que le toutim recommence. Garder mes distances me convient bien. Je respire mieux ainsi.

    Ca a été aussi un gros badaboum avec le chéri. S'il  n'y avait pas eu le petit bonhomme, je serais probablement partie. Mais je tiens le cap depuis septembre. Je me rebelle sans jouer les femmes enfants. Je m’affirme.  Je lui ai fait subir la même chose que ce qu'il m'a fait subir et ça l'a calmé. Depuis, il s'améliore. Mais je ne relâche pas la pression. Là aussi, rien n'est gagné. Le naturel revient toujours au galop. A moi de tenir les rennes. Plus question de me laisser écraser sous les enguelades inutiles et les "reproches" permanents pour des choses futiles.

    Que promet 2011 ? Je n’en attends pas grand-chose non plus. Déjà, côté santé c’est pas le pied. J’ai mal démarré. Et mes petites douleurs qui se sont accumulées au fil des années commencent à devenir insupportables toutes à la fois, du matin au soir. Priorité donc à la médecine sous toutes ses formes. Cette année, je vais faire le tour des popottes : médecin, kiné, osthéo, et s’il le faut rhumatologue et j’en passe. Si ça ne cesse pas, il faut au moins empêcher de nouvelles douleurs d’apparaître. Faut que je trouve un rebouteux. Un marabout peut-être ???

    Côté boulot, là encore, je n’attends rien. Entre un chef qui commence à  chercher du taff ailleurs pour se barrer au plus tôt, mais qui a accepté de nouvelles responsabilités en interne sans qu’on soit plus nombreux pour les assumer et qui ne supporte pas la pression… Ca promet. Mais j’ai bien l’intention de rester zen et de ne pas en faire plus que le bon sens ne m’autorise en à faire. Le hic, c’est si le chef trouve vraiment du boulot ailleurs et qu’il se barre en me laissant en plan. Je vais me retrouver seule pour tout faire avec un salaire 3 fois inférieur au sien et avec des déplacements à Paris qui vont passer de mensuel à hebdomadaire. Et là, faut pas rêver. De une, c’est juste ingérable. Et de deux, même si je voulais faire au mieux pour en faire le plus possible, je ne vais pas non plus trouver la motivation dans une pochette surprise…

    Cette année, je veux me recentrer sur l’essentiel : moi. Je veux être plus à mon écoute. Prendre le temps de vivre. Moins courir (c’est pas gagné). Me remettre à lire ? Profiter du petit bonhomme… Bref, je veux une année cool.

    Ca pourrait me détendre un peu, si j’y arrive.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :