• Le tout pour le tout



    11/08/09



    Entretien
    de recrutement. Ils cherchent une assistante de direction. Le poste ne
    m'intéresse pas mais je sais qu'il y a d'autres perspectives. Je joue donc le
    jeu car je suis "recommandée" par une de leurs connaissances. Je me
    présente, mon parcours, mes expériences, mes acquis. Rapidement le recruteur se
    rend compte de lui même que le poste d'assistante pour lequel il me reçoit est
    un peu trop étroit pour moi. Il commence donc à me parler d'un autre poste, qui
    ne sera ouvert que dans quelques mois, mais qui correspondrait mieux à mon
    profil. Ils évoquent la possibilité de me prendre comme assistante les 3
    premiers mois car c'est ce dont ils ont besoin immédiatement, dans l'urgence,
    pour me basculer sur cet autre poste dès qu'il sera "ouvert".Tout
    se passe bien. Au moment de la question fatidique des "prétentions"
    je me dis qu'il faut absolument tenter le tout pour le tout. De toute façon, si
    je vise trop bas et qu'ils m'embauchent au départ comme assistante, rien ne me
    garantit qu'au moment où le job de responsable sera ouvert, ils me le
    confieront. Par contre, si je suis trop "cher payée" pour un simple
    boulot d'assistante, ils auront tout intérêt à me confier plus de
    responsabilités dès que possible. Je n'ai donc rien à perdre. Forte de ce
    constat, c'est avec sourire et assurance que je pars sur les prétendues bases
    de mon salaire précédent (en gonflant le brut de 200 euros ;-)) et
    termine avec le souhait de gagner encore 200 euros bruts de plus (soit au
    final une demande d'un salaire de 400 euros bruts de plus que mon salaire
    précédent, sans parler de l'actuel où je fais limite du bénévolat !).
    L'entretien s'est bien déroulé. Je suis convoquée pour un second entretien,
    avec le directeur de la section où le poste de responsable devrait être créé,
    afin qu'il me présente ce poste là plus en détail et jauge de mes capacités à
    le remplir. Là aussi, tout se passe plutôt bien. Le directeur me dit qu'ils
    doivent réfléchir à leur organisation interne car ils ne pensaient pas au
    départ procéder de cette façon dans la structuration de leur société en
    création, afin de me garantir, s'ils m'embauchaient, de véritablement évoluer
    vers ce poste là et ne pas rester assistante. Bien. On s'est bien compris. 15
    jours à attendre maintenant avant de connaître leur proposition.

     <o:p />




  • Commentaires

    1
    Lamb
    Vendredi 26 Août 2005 à 16:21
    alors ?
    t'as une réponse maintenant ? je croise les doigts pour toi !!!
    2
    titi
    Lundi 29 Août 2005 à 15:42
    lamb
    cf. le post suivant...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :