• Le bout du tunnel...

     

    Le bout du tunnel...

    J'ai cru pendant quelques semaines que je voyais enfin le bout du tunnel.

    J'ai quasiment mon offre de prêt pour racheter ma maison et nous devions finaliser la procédure dans la foulée.

    Quand soudainement, mon futur ex-mari me dit à moi et aux enfants, qu'il a trouvé "SA" maison et qu'il doit signer un compromis dans quelques jours, que cela ne m'engage à rien, que je n'ai qu'à, "tout simplement" ne pas m'opposer à cette signature.

    Dans l'absolu, oui. Sauf que j'ai contacté le notaire pour en savoir un peu plus. Et qu'il me déconseille de procéder dans cet ordre, car je serai solidaire de la dette et qu'en cas d'accident, je me retrouverai à devoir soit acheter une maison dont je ne veux pas, soit à devoir indemniser les vendeurs.

    Après réflexion, j'accepte de prendre le risque à quelques conditions très simples (qu'il me rende les clés de chez moi et cesse de me harceler sur le partage des meubles dont il veut récupérer les plus onéreux). Cette proposition faite par voie d'avocat n'a à cette heure toujours pas reçu de réponse alors qu'il devait signer son compromis hier.

    Je sens... que cela n'est pas bon signe.

    Même le notaire m'a dit, dépité, qu'il était impossible de le raisonner, qu'il ne pensait qu'à lui et pas aux conséquences pour les autres. Cela m'a fait du bien de constater qu'un homme de loi, impartial, qui ne nous  connaît pas, fasse ce constat. Car quand j'écoute mon futur ex, c'est moi, moi, moi et toujours moi qui suis la cause de tout, la fautive, la méchante...

    Je croyais voir le bout du tunnel, mais le tunnel fait quelques km de plus.

    Et il est long, long, très long...

     

     


  • Commentaires

    1
    Franck
    Mardi 17 Septembre à 08:08

    J'ai été dans la même situation en 2004, la procédure de divorce était encore en cours, ma future ex-femme ne devait pas s'opposer à la transaction, et le notaire lui avait même demandé d'établir un certificat dans lequel elle se dégageait de tout recours s'il m'arrivait quelque chose. Mon ex-femme était tout à fait disposée à signer, comme toi, mais elle n'était pas totalement rassurée, ce qui était compréhensible.
    J'ai eu plus de chance que toi, car le divorce a finalement été prononcé quelques jours avant la signature de l'acte de vente, ce qui a rassuré tout le monde.
    Dans ton cas, avec les relations conflictuelles que tu entretiens avec ton futur ex-mari ne facilitent rien et il va peut-être se sentir en position de force avec le compromis que tu lui as proposé ... ne lâches rien ! :-)

     

      • TITI
        Dimanche 1er Décembre à 22:29

        Merci Franck. Les choses avancent. Il a signé le compromis dans mon dos, sans mon accord et me l'a appris après le délai de rétractation. Bref, conflictuel, mais on arrive au bout. J'ai eu mon prêt. La convention de séparation est en cours de rédaction. 2020 devrait enfin m'offrir le renouveau que j'attends, même si j'ai du sacrifier en deux ans la garde de mes enfants, acheter ma maison bien  au-delà des évaluations d'experts et devoir renoncer à la moitié des prestations de la CAF tout en continuant à devoir payer beaucoup plus de choses pour les enfants vu que lui dépense son argent à la FDJ... Mais la liberté a un prix. Je le paye pour avoir la paix et passer enfin à autre chose...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :