• I'm back

    I'm back

    Je reprends le boulot aujourd’hui. Je vois que pendant mon absence, certains se sont bien amusés en commentaires. Merci à ceux qui connaissent vraiment mon histoire de me soutenir. En réalité, je m’en rends compte peu à peu, j’ai à faire à ce qu’on appelle un « pervers narcissique ».

    C’est difficile pour moi de l’admettre, mais cette piste lancée il y a deux ans par une amie psy se confirme de plus en plus aujourd’hui. Même s'il ne l'est peut-être pas à 100% il en a 80% des traits. Quand j’ai lu cet article, j’ai eu le sentiment de reconnaître ma vie. Je vous le livre ici, pour ceux que ça intéresse : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/empathe-et-un-narcissique.html

    Alors oui, j’ai eu une aventure, une merveilleuse aventure pendant 4 ans avec un être exceptionnel. Et c’est cette relation qui m’a sauvée. Grâce à lui, j’ai peu à peu repris confiance en moi. Grâce à lui, j’ai enfin eu un miroir positif de ce que j’étais. Grâce à cette histoire j’ai progressivement pris de l’assurance, j’ai changé ma façon d’être. C’est bien parce que mon mari avait de moins en moins d’emprise sur moi qu’il a fini par se trouver une « autre cible ». Et qu’il m’a subitement laissé tomber sans la moindre pincée d’émotion du jour au lendemain après 24 ans de relation. Je devenais de moins en moins intéressante pour lui, de plus en plus difficile à manipuler. Il a même appelé ma mère, ma sœur et mon beau-frère pour leur expliquer qu’il ne me quittait pas du tout pour une autre, mais bien parce que je l’avais trompé "il y a 4 ans". Sans jamais se remettre en question. Comme toujours depuis toutes ces années. Et au bout de 2 mois à me répéter qu'il ne me supportait plus, que j'avais changé etc... il a quand même essayé de me "baiser" (désolée, il n'y a pas d'autres mots"), parce qu'il était sexuellement en manque. Où est le respect et la considération de l'autre dans tout ça ?

    Je sais que je vais aborder les mois les plus difficiles de cette séparation. Mais ces vacances dans le sud et en famille m’ont aidé à me ressourcer. Je suis prête.

    Et pour conclure sur mon autre, mon âme sœur, j’ai eu de ses nouvelles par une amie commune. Le week-end où il avait prévu de quitter sa femme, celle-ci lui annonçait un nouveau cancer, un nouveau traitement de 2 à 3 ans. Il a préféré me mentir en prétextant redonner une dernière chance à son couple. En réalité, il sait qu’il va devoir accompagner sa femme pour l’aider à surmonter cette énième épreuve et qu’il ne sera pas disponible pendant ces deux prochaines années. Il le fait pour ses filles, pour elle et il a menti pour me protéger, que je passe à autre chose et que je rencontre quelqu'un qui aura du temps pour m'aimer et me rendre heureuse.

    J'ai mis 38 ans pour le trouver et je ne suis pas certaine d'en trouver un autre avec autant de qualités, mais si on doit se retrouver lui et moi... Cela se fera sans doute.

    Je lui ai écrit un dernier message. Il m’a répondu. Et je sais maintenant que je dois le laisser tranquille pour qu’il trouve la force et l’énergie nécessaire pour affronter ces épreuves. C’est ce qu’il souhaite. Je respecterai son souhait.

     


  • Commentaires

    1
    Marie
    Vendredi 11 Août à 01:28
    Je pense que votre amant s est bien foutu de vous tellement énorme ces bobards dans 2 ans il inventera quoi
      • Titi
        Vendredi 11 Août à 01:50

        Je le connais depuis très longtemps. Sa femme est malade depuis près de 20 ans. Ce n'est malheureusement pas un bobard...

    2
    heaven
    Samedi 12 Août à 15:52
    autant je te soutiens depuis 13 ans (13 ans c'est ça hein ?) et je pense que tu as bien fait autabnr le pervers narcissique c'est ce que disent toutes les nanas malheureuses d'une relation non ? Dès qu'un article parait sur le sujet, toutes les filles se reconnaissent. Certains psy des plus compétents s'accordent aussi à dire que ça n'existe pas vraiment, c'est un nom donné à une suite de comportements malheureusement humains. Bref. Bon courage pour la reprise...
      • Vendredi 18 Août à 13:21

        Et merci de ton soutien... Après, son comportement n 'est peut-être pas "pathologique" au point d'être un pervers. Mais narcissique, égocentrique, gougeat à l'excès... Si ça m'aide à passer ce cap de me dire que tous ces comportements ne sont pas si "normaux" que ça et que tous les hommes ne sont pas ainsi pour essayer de garder espoir en un avenir meilleur, alors pourquoi pas ?

    3
    Marie
    Samedi 12 Août à 17:07
    Totalement d'accord ça en devient une mode alors oui ça existe mais trop de femmes ont tendance à dire qu'elles ont eu à faire à ce type d hommes
    4
    Mercredi 16 Août à 09:24

    Vous pouvez penser ce que vous voulez.  Ce n'est pas moi qui ait pensé à cela, mais une amie psy qui m'a soufflé cela il y a quelques années et qui aujourd'hui me confirme que, si on ne peut évidemment pas porter de diagnostic, nombre de ses comportements auto-centrés et ses actes de manipulations, sa blessure narcissique de l'enfance qu'il traine encore aujourd'hui etc... portent à croire que c'est bien le cas. Je ne cherche pas un échappatoire ou une excuse. Il a juste un comportement que j'ai mis du temps à reconnaître comme étant déviant... Mais je ne suis pas psy, on est bien d'accord. Et aujourd'hui, même des amis à lui, reviennent vers moi (j'ai vu un couple d'amis à lui à la  base qui m'a invité chez eux hier), et me disent également qu'ils sont en train de découvrir son vrai visage, que c'est un "faux gentil qui ne pense qu'à l'image qu'il renvoie". Ce n'est pas moi qui le dit hein...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :