• Haut, bas, haut, bas, obao...



    Et voilà, sans savoir pourquoi ni comment, là, cet après-midi la méga-flemme me reprend. Vraiment pas envie de travailler, la sensation de faire du sur-place.

    En fait, c'est notamment parce que je ne peux plus avancer toute seule sur certains dossiers et que j'attends des validations ou des réunions avec mon directeur local pour avoir des réponses et faire avancer le schmilblick. Du coup, quand ça dure et que j'attends un peu depuis trop longtemps à mon goût, je me lasse.

    A moins que ce ne soit la répercussion de cette nouvelle qui ne me réjouit pas. Ils vont finalement être obligés d'embaucher une responsable de plus à Paris dans le service dont je dépends, qui fera la même chose que nous en région mais pour la maison mère et reprendra du coup probablement les responsabilités régionales et nationales dont je venais d'hériter (justement parce que mon chef parisien n'avait pas le temps de s'en occuper lui-même).

    Bien entendu, il m'a fait comprendre que, si j'étais intéressée... Mais le salaire (je n'ai pas encore directement posé la question "combien", mais je vais le faire par acquis de conscience) ne vaudra certainement pas que je m'exile seule à Paris, que je me paie un divorce et la vente de la maison... pour quelques centaines d'euros de plus qui partiront en fumée dans un loyer exhorbitant et des trajets de train fréquents et exhorbitants aussi. Mon chef voudrait que nous travaillions en binôme (il a même envisagé que la personne soit sous MA responsabilité mais il trouve comme moi d'ailleurs, que ce serait totalement irréaliste... je vais pas développer le pourquoi, mais c une évidence pour nous). Le jour où j'ai appris la nouvelle, j'ai eu des bouffées d'angoisse en pleine nuit. Je vais encore devoir me battre pour garder un petit bout de responsabilités et conserver cette sensation d'avancer. Au lieu de ça, j'ai l'impression que je vais être rétrogradée. Ca me fait tout bizarre. Ca ne me plait pas vraiment. Même si mon chef cherche une solution pour que je reste impliquée, c'est sûr, la personne qui prendra ce poste finira par faire ce dont je m'occupe aujourd'hui. Et en plus, va falloir que ce soit moi qui la coache au démarrage. Bref.

    Et re-Bref. Voilà, j'ai hâte que la semaine prenne fin. En plus il fait gris, il fait de plus en plus froid, 700 euros viennent de partir en fumée pour ma voiture (assurance + vidange + quelques petites réparations). C'est génial. Rien de dramatique tout ça. Mais je sais pas. Une sensation de... de.... de je ne sais pas moi. Flute.

    Ah, si, j'ai eu 15,5/20  (même note que la première fois) au second devoir de français que je fais pour une autre. Je dois encore en faire deux. J'avais prévu le troisième pour novembre, mais tous nos week-end sont pris et impossible pour moi de me pencher sur ce genre de devoir en soirée dans la semaine. Va pourtant falloir que je trouve un petit bout de 5h d'affilés à y consacrer. En même temps, je peux essayer d'y passer moins de temps, quitte à avoir une mauvaise note, car au final, la note on s'en fout tous (c'est juste bon pour mon égo qui trouve là une compensation minime).

    Bon, allez, je m'y remets.


  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Novembre 2006 à 17:49
    ouf...
    que je te comprends! cette foutue impression de faire du surplace.. Comme le jour de la marmotte! c,est ce qui se passe tout le temps pour moi.. pas facile! Enfin, j'espere que ca s'arrangera pour toi :)
    2
    titi
    Mercredi 15 Novembre 2006 à 20:25
    Bonjour Katka
    OUi, en plus on entre en plein dans la période marmotte. Mais bon, ça va encore, heureusement.
    3
    so
    Samedi 13 Janvier 2007 à 21:55
    compassion et admiration
    g lu vos textes et j'avou k1 pseudo journal intime est une manière très interessante d'évacuer vos émotions car le journal mm sil est censé etre personel a toujours ce coté secret qui envisage sa lecture par un inconnu je vous admire pour l'idée le style et bien sure la réalité de vos écrit.bonne continuation
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :