• Gloups, je cours

    Je ne sors pas la tête de l'eau. Plus le temps de surfer, plus le temps de bloguer. Des horaires pas possible. Et dés que je rentre, vers 20h j'enfile ma tenue de travail pour nettoyer, ranger, poncer, peindre... La cuisine devrait arriver en août ! Alléluia. On a juste 6 mois de retard sur le planning... :-(

    Il fait un temps de chiotte. Il pleut. Il fait gris. Je suis toujours aussi blanche. Vivement les vacances et le soleil !

    Malgré les séances de kiné, mon dos tiraille toujours autant, mon cou reste raide. Je me sens fatiguée de bon matin, tous les jours. De nouvelles douleurs naissent et m'empêchent de faire plein de petites choses au quotidien (mes mains me compliquent la vie dés que je veux ouvrir une bouteille d'eau, me parfumer ou cuisiner). Rendez-vous est pris chez un rhumatologue en septembre. On verra bien ce qu'il en dira.

    La danse, c'est fini pour cette année. Le spectacle a eu lieu le week-end dernier. Personne n'est venu me voir cette année. Ca fait bizarre. Tant pis.

    Deux mariages cet été. De quoi amortir ma petite robe et mes nouvelles chaussures.

    Bientôt les soldes... Argrrr. N'acheter que ce qui est indispensable. N'acheter que ce qui est indispensable. Mais je n'ai tellement plus rien à porter pour l'été (en même temps, vu le temps, je porte toujours mes vêtements d'automne en ce moment !) qu'il va bien falloir que j'y aille faire un tour quand même. J'ai besoin de pantalons d'été, de petits hauts et de robes pour le boulot. De ballerines et d'une paire de chaussures à brides noires... Et puis, et puis de tant d'autres choses ! On va procéder par étapes. C'est pas le moment de se remettre dans le rouge vu le tarif de la cuisine...

    Mais tout ça, c'est rien. Le plus dur en ce moment, c'est d'entendre des choses qui me glacent de la part des personnes qui nous managent et qui s'offusquent que nous ayons lancé une collecte pour notre collègue qui a de gros risques de rester paralysée. On fait bien des collectes lorsqu'il y a des naissances. Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à apporter une aide à une personne qui, elle, va vraiment en avoir besoin. "Il ne faut pas se substituer aux solutions existantes. Il y a déjà un système de prévoyance" "l'argent ne résoudra pas le problème" (ben désolée, mais pour acheter un fauteuil digne de ce nom, ça peut aider) etc. Et je bosse pour eux moi ? Brrr.

    Et en "tâche de fond", je me dis qu'au rythme de nos corps à corps, je ne risque pas de tomber enceinte avant 3 ans. Trop fatigués en semaine. Trop occupés les week-ends. Heureusement, les vacances approchent. On va pouvoir passer aux choses sérieuses.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :