• Explosion : Titi 1 - Beau-père 0

    Il fallait bien que ça finisse par exploser un jour. Ca fait deux ans que je ne peux plus supporter mes beaux-parents et en particulier mon beau-père. Deux ans que j’ai du ravaler ma fierté pour m’excuser d’avoir secoué mon beau-père à la maternité qui s’est incrusté (en parlant si fort qu’il aurait pu réveiller un mort, donc un bébé, tu penses…)dans la chambre alors qu’on avait déjà du monde et que le médecin avait bien précisé pas plus de 3 visiteurs à la fois. Deux ans que je dis à mon mâaaaaaaaari qu’il faut qu’il impose un minimum de règles et de limites à ses parents qui ne cessent de s’inviter sans prévenir et de se comporter comme s’ils étaient chez eux.

    Alors forcément, quand à midi, en allant récupérer le bout de chou qu’on a du laisser la-bàs pour la soirée (le chéri n’a pas voulu entendre parler d’une babysitter que j’avais pourtant déjà trouvé), et que le chéri lui demande un conseil sur un petit truc qu’il veut faire dans le jardin et que le beau-père commence à expliquer que non, faut pas faire comme ça, c’est mieux de faire comme-ci etc… Et quand le chéri me dit « qu’est-ce que t’en penses ». J’ai explosé. « Ce que j’en pense ? C’est que je ne vois pas pourquoi on perdrait une journée entière à faire comme ça alors qu’en une heure en plantant 4 ferrailles le problème sera réglé. Et franchement j’en ai assez qu’on perde notre temps avec des conneries pareilles au lieu de faire avancer les choses importantes. Alors non, on fera comme on a dit au départ, ce sera plus simple et plus rapide ».

    Là, évidemment, le beau-père commence à faire la gueule, fait claquer les casseroles et marmonne un truc genre « vous ferez bien comme vous voudrez ». Là j’en rajoute. « ben oui, tout à fait, on fera comme on voudra ». Et là le voilà parti « je vois pas ce que ça peut te faire que je fasse comme ça, puisque c’est moi qui le ferait ! ». Là, je précise pour les lecteurs perdus qu’on ne lui a RIEN DEMANDE ! Juste un pauvre malheureux conseil sur le diamètre des ferrailles !

    Et j’ai enfoncé le clou « oui, peut-être, mais c’est MA MAISON. Et c’est moi qui décide. Si on a acheté cette merde c’est bien parce que vous nous aviez dit qu’il n’y en avait que pour 2/3 ans de travaux. Et ça fait 7 ans qu’on y est. Alors si on peut éviter de continuer à perdre du temps sur des conneries, je préfère ».

    Le voilà à partir devant la porte d’entrée, à l’ouvrir en grand genre « cassez-vous ». Là le chéri commence à tempérer. On reste mais c’est terminé. Le vieux fait un pseudo premier pas en me disant au-revoir. Je pose mes joues contre les siennes sans le smack du bisou et en prononçant au au-revoir sur le ton d’un bon débarras.

    Ils commencent à me gonfler tous.

    Et évidemment, depuis 13h, le mari ne dit plus un mot. Il ne me parle plus.

    Mais accrochez-vous les gars. Je suis ici chez moi, et maintenant, vous.allez le comprendre.

    Je garde pour la prochaine fois le reproche sur « j’en ai marre de vous voir débarquer sans prévenir, ce qui est la moindre des politesses. » Là, aujourd’hui c’était hors-sujet. Juste lui faire comprendre au beau-père que cette maison, c’est MA maison, et pas SON chantier.



    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    rox
    Lundi 21 Juin 2010 à 10:11
    bravo
    bravo !!! depuis le temps qu'il méritait un petit rappel à l'ordre !! chapeau bas, et ne regrette rien, hein, au moins c'est dit, les limites sont posées.* bises, et reviens nous voir plus souvent !!!
    2
    Lundi 21 Juin 2010 à 14:23
    rox
    ouais, en tous les cas, le mari ne s'en remet pas. Il ne m'a pas adressé la parole depuis 24h. L'avantage, c que la maison est assez grande pour qu'on s'évite. Mais va bien falloir qu'il grandisse un peu. Il n'en est pas mort le beau-père que je lui ai un peu secoué les puces. Forcément, ça choque tout le monde parce qu'il règne en despote depuis tellement longtemps... que tout le monde hallucine qu'on puisse le remettre en place !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :