• Des bébés partout

    Envie d'un bébé. Pas prête à en avoir un. Questions sur ma vie. Sur l'Homme de ma vie. Sur mon avenir. Sur mes besoins et mes envies. Pas en état d'assumer une grossesse. Peur de ne pas avoir assez vécu ma vie si un bébé arrivait maintenant. Peur de gâcher ma vie si je laisse tout tomber pour repartir de rien. Peur de ne jamais en avoir. Angoisse d'en avoir un à moi. Pour toujours. Comme un poids dont on ne peut plus se délester. Comme un lien avec mon Homme qu'on ne peut plus briser. Pas envie de risquer de me faire faire un enfant par un autre amour, un coup de foudre de passage qui ne résisterait pas à ce bouleversement. Pas assez de courage ou de force depuis si longtemps.

    Je craque et je gazouille à la vue d'un bébé, des enfants d'une amie... Dans la rue, je fait des grimaces pour faire sourire ces bouts de chairs que ne fais que croiser, ou bien les gros yeux parfois, dans le dos de leur mère quand ceux-ci font des caprices et hurlent au milieu d'un supermarché sans que leurs parents ne cherchent à les faire taire. M'énerve aussi intérieurement à la vue de ces mamans qui poussent nonchalamment leur progéniture au milieu de la foule et ne manquent pas de vous bousculer sans excuse, de vous rouler sur les pieds, comme si conduire une poussette leur donnait toute priorité sur les trottoirs ou dans les magasins... Ma meilleure amie, la première de mes amies d'enfance, a accouché il y a quelques mois à peine de son premier enfant et envisage déjà le second. Elle en veut quatre... Ma cousine, qui a déjà passé la trentaine, vient d'avoir son premier enfant. Je viens de l'appeler. C'est son premier et elle a plus de trente ans. Quelque part, cela me rassure. Cela me rassure face à tous les amis de mon Homme qui ont tous, quasiment sans exception, déjà au minimum un gosse. Ce soir, nous allons chez le meilleur ami de mon Homme. Sa femme vient de nous apprendre qu'elle est enceinte de son troisième. Pas envie d'y aller. Pas envie de voir la béatitude sur leurs visage. Pas envie d'avoir droit pour la énième fois à la question « et vous ? C'est pour quand ? ». Pas envie de féliciter, de faire semblant de sourire. Le bonheur des autres m'écoeure...


  • Commentaires

    1
    J.
    Dimanche 5 Septembre 2004 à 19:54
    les bb
    aies confiance en ton avenir... laisse les choses couler. Moi qui n'étais pas du tout maternelle, qui me sentais maladroite en portant un bb, qui sentait les poils se hérisser au son d'un bb pleurant... J'ai envie maintenant. Un homme m'en a vraiment donné envie. Je le voyais comme le père de mes enfants (oulalala sortez les violons). Je suis trop jeune, mais tout ça pour te dire que ça viendra quand il faudra. Bises
    2
    heaven
    Lundi 6 Septembre 2004 à 08:32
    rassure toi
    ... moi je deteste les enfants et il est hors de question pour moi d'evoquer la moindre possibilite de grossesse (d'abord dans "grossesse" y'a "grosse", non je deconne... mon homme le sait et m'accepte comme ca mais jusqu'a quand ?
    3
    Angy
    Lundi 6 Septembre 2004 à 08:45
    Ouille...
    Je viens précher pour ma paroisse :) Je n'ai jamais été particulièrement maternelle. Je n'ai jamais été saisie d'envie d'enfant. Mes enfants sont arrivés 'tout seul', ca n'etait pas vraiment un accident, ca n'etait pas vraiment calculé non plus... Et le jour où j'ai été mère, je me suis demandée pourquoi avoir attendu tout ce temps. Ca n'avait rien changé à ma vie mais tout était différent, ma vie était plus 'pleine'. Bien sur, il faut avoir le père, pour ca. Un mec sur lequel on peut compter, un mec dont on sait qu'il va assumer, à qui on fait confiance. Une relation solide sur laquelle on a pas de doutes, ce qui est loin d'être ton cas, Titinette... Donc attends. Soit de retrouver confiance en lui, soit de trouver un autre homme. Mais il faut être un couple solide pour avoir un enfant, parce que sinon, c'est rupture assurée. Un enfant est un 'amplificateur'... Si tout va bien, la relation est sublimée... S'il y a la moindre faille... Sic.
    4
    Tschok
    Lundi 6 Septembre 2004 à 11:54
    Inconsciente!
    M'enfin, tu sais pas que les gosses c'est la porte ouverte aux emmerdements?! Pendant les 18 premiers mois, un gosse c'est quoi? Une usine à merde, un robinet à pisse, une fabrique de bave. En plus ça geule tout le temps, ça casse tes bibelots, ça bousille tes CD, ça déchire tes livres, ça écrit sur les murs, ça joue avec ton rouge à lèvre. Après l'accouchement, tu déprimes, tu dois te taper les biberons, les couches, les médoc, les urgences médicales, le parcours du combattant pour faire garder le môme quand tu reprends le boulot. Ta vie sexuelle devient aussi exitante qu'un bidet, t'es grosse, t'as la peau toute détendue, tes cheveux blancs poussent à une vitesse incroyable, ton mec te délaisse, tes relations sociales se restreignent, tu connais tous les programmes TV par coeur... Non, franchement, t'as raison de réfléchir avant de faire cette bétise, ou bien adopte un petit Roumain déjà tout fait.
    5
    Nours
    Lundi 6 Septembre 2004 à 21:51
    vive les bébés!!!
    >Titinette on dirait que tu nous décris une partie de bridget jones quand elle va a une soirée chez ses amis mariés... >J. chui d'accord avec toi... >Angy chui ultra d'accord avec toi ^^ >Tschok tu ne vois que le coté materialiste...tu peux rajouter qu'une fois grand il pourra te renier te casser encore les couilles se facher avec toi etre ingrat et aussi tu as une chance sur deux pour que ton couple casse..mais bon c'est un peu de toi et de la personne que tu as aimmé qui est la dans ce petit etre qui s'eveille a la vie...snif donner moi des kleenex! >Heaven certaines personnes aiment les enfants d'autres pas... c'est comme ça!quant a moi je suis po tro porté sur les ti nenfants mai le fait de savoir que ce sera Notre fils...enfin bon! ^^
    6
    Corwin
    Mardi 7 Septembre 2004 à 09:03
    Pour sité une sainte femme...(soeur marie thérèze des batignolles
    Un gosse c lourd pendant 9 mois, cher pendant 20 ans et chiant toute sa vie...
    7
    heaven
    Mardi 7 Septembre 2004 à 09:16
    suis assez d'accord
    avec Tschock...
    8
    Angy
    Mardi 7 Septembre 2004 à 09:31
    Tschoky chéri..
    ...arrête de prendre tes airs de gros durs, t'es pas crédible... Pour le reste, chacun voit midi à sa porte, j'ai jamais voulu très fort avoir des enfants mais une fois enceinte, j'ai vécu chaque fois tout ca très fort et je ne serais surement pas la même sans mes enfants. Faut juste ne pas réfléchir et suivre son instinct, si on le sent pas, c'est pas la peine de se forcer non plus :)
    9
    Tschok
    Mardi 7 Septembre 2004 à 11:45
    Angy Chérie
    Arrète de dire que chui pas crédible en gros dur, on dirait ma mère. Et puis quand je parlais de la peau qui se détend et tout le reste, je pensais à moi, en fait...
    10
    Tschok
    Mardi 7 Septembre 2004 à 11:48
    Nours
    Chui pas qqu'un de matérialiste par essence, mais je pense que le côté matérialiste des choses est essentiel à certains moments. Coté emmerdes, j'ai bien conscience que j'ai pris perpète. Parce que c'est ça qu'il faut bien comprendre: les enfants, on les imagine gosses, mais ils le restent pas. Ils deviennent adultes après. Et là, les emmerdes continuent. En fait, je mange mon pain blanc. C'est qd ils sont enfants qu'ils sont le plus facile à driver. Après ils t'envoient chier mais il faut qd même continuer à assumer leurs conneries vaille que vaille. Et c'est là que les choses deviennent pénibles.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :