• De l'égalité salariale hommes / femmes

    On a coutume de dire que les hommes sont rémunérés 30% de plus que les femmes à poste et compétences équivalents. On entend dire aussi que ce chiffre a tendance à baisser. Dans mon entreprise, l'égalité hommes-femmes est un des leitmotiv qui revient régulièrement dans les comptes-rendus de réunions de CE et réunions syndicales. L'entreprise prône sa volonté d'abolir les différences et blablabla.

    Jusqu'à présent, je savais que sur les 6 ou 7 personnes de la société à occuper la même fonction, les 3 femmes (dont moi) étaient moins bien rémunérées que les autres (hommes). Mais de combien... Ca, c'était difficile de le savoir exactement. A part les informations flagrantes genre "tous les mecs à ce poste disposent d'une voiture de fonction et aucune des 3 femmes n'en a une", quelques allusions / réflexions de nos chers collègues lorsqu'on commençait à évoquer ce sujet nous laissant bien comprendre qu'ils gagnaient mieux que nous, mais pas d'information concrètement tangible. Je m'étais promis qu'un jour je saurais. Et maintenant, je sais. Je sais qu'on me prend bien pour un citron, une pomme ou tout ce que vous voudrez dans le genre.

    A l'occasion du départ désabusé de l'un de mes homologues, j'ai entrepris de lui tirer les vers du nez. Histoire de savoir quelle est encore ma marge de manoeuvre dans les négociations que je mène régulièrement depuis 2 ans avec la direction. Il m'aura fallu une bonne demi-heure. Une bonne demi-heure, la promesse de ne jamais citer ma source mais voilà, le fait est là : mon homologue (qui n'avait d'ailleurs pas les prérogatives nationales qu'on ma confié en cours de route) gagne (enfin gagnait puisqu'il se barre) 50% de plus que moi !!! Et ceci, à ce jour APRES mes deux augmentations de 2007 et 2008 (c'est dire l'écart monumental si on considère mon salaire de départ à l'embauche et le sien !).

    Alors je sais bien que c'est surtout au moment de l'embauche que les choses se jouent et que je ne rattraperais probablement jamais cet écart, que nos profils n'étaient pas tout à fait les mêmes (ceci dit, sur le terrain, nos missions étaient les mêmes et je n'ai pas l'impression qu'il faisait mieux que moi qui me tape en plus des missions nationales qu'il n'avait pas) mais je reste perplexe. Comment une boite peut-elle proposer des salaires si différents pour un même poste ? Tous en région d'ailleurs, même pas l'excuse de la vie parisienne plus chère et blablabla. Et dire qu'à chacune de mes augmentations ma direction me fait les yeux doux et essaie de me faire culpabiliser parce que si on m'augmente de x% c'est d'autant moins de disponible dans l'enveloppe globale pour le reste de l'équipe locale etc...


    Laissez moi rigoler sinon je crois que je vais balancer mon ordinateur par la fenêtre.

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 30 Janvier 2008 à 14:02
    Ecart
    Chère Titinette. Tout le monde sait que beaucoup d'entreprises ( pas toutes )se méfient des femmes au bureau car elles sont supposées avoir plus d'absentéisme, donc on investit moins sur elles. Mais un écart de 50%, ça je ne l'imaginais pas. Tu pourrais balancer ce scandale au Canard Enchaîné par exemple, en négociant avec lui de ne pas rendre public le nom de ta société sinon tu serais virée dans la minute. Bonne chance !
    2
    moi
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 09:08
    avocate du diable mais
    J'ai le problème dans le sens inverse: je gagne plus que mes collègues à poste égaux (dont un mec). Et il se plaint. Mais ce qu'il ne voit pas c'est que derrière, j'ai un meilleur parcours académique, plus d'expérience pro dans le même secteur, que je parle quatre langues utilisées dans l'entreprise alors que lui peine même sur l' anglais. Alors honnêtement, j'ai les boules quand il se plaint. Ton collégue avait peut etre comme tu le soulignes un parcours différent qui méritait son salaire d'embauche, et comme tu le dis aussi, tout se joue lors des négociations de départ: il est facile de râler après si on ne s'y prend pas bien, alors que la faute nous en incombe également (celà dit, je râle quand même car je n'estima pas gagner assez , bien sûr...)
    3
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 09:41
    Moi
    J'entends bien tes arguments et je suis tout à fait OK que selon le parcours qu'on a eu on peut prétendre gagner plus évidemment. Je n'ai rien contre ça, c'est surtout l'écart monumental qui me choque. Parce que 50% c'est énorme pour un même poste. Nous faisons exactement la même chose sur le terrain sauf que c'est à moi qu'on a demandé d'être la coordinatrice régionale de nos actions et d'être un support pour mes petits collègues sur les sujets que je maîtrise mieux que les autres. Donc, il y a là quand même quelque chose qui cloche un peu je trouve...
    4
    Jeudi 31 Janvier 2008 à 10:16
    Papyves
    Oh, je n'ai pas envie de faire de scandale. Juste disposer de suffisamment d'informations pour être bien armée au moment de la réorganisation qui se prépare car on va certainement me demander encore d'évoluer dans mes fonctions dans quelques mois. Et cette fois, je n'accepterais pas de nouvelles responsabilités supplémentaires sans un changement de contrat. J'en ai marre qu'on me promette des choses que je ne vois jamais venir. Genre une part variable que m'avait promis mon directeur l'an dernier (puisque mes collègues en avait une justement) dont je n'ai finalement jamais vu la couleur.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :