• Creux de la vague

    Il y a des jours comme ça où la démotivation au boulot me guette, où j'ai envie de pleurer tant je vois à quel point, de l'intérieur de l'entreprise, ce que je fais n'est pas considéré. On m'a d'abord rattachée il y a deux ans à une direction qui ne connaît rien à mon métier, avec une responsable qui aime se la jouer petit chef. Celle-ci a ensuite détourné mon assistante pendant mon absence en congés maternité, pour se l'approprier en partie. Au départ de ladite assistante, elle a été remplacée par une autre dont le profil ne correspondait en rien à mes besoins, mais bien à ceux de ma responsable, sur un autre métier que le mien.

    Aujourd'hui, on me supprime des lignes sur mon budget, restrictions économiques oblige ok, mais on m'enlève aussi des actions dont je m'occupais pour les budgéter sur d'autres services qui ont bien envie de se réapproprier le fruit de mon travail. Et maintenant, je viens d'apprendre qu'une prestataire avec laquelle je bosse va être récupérée là aussi par un autre service qui, certes, la finance sur son budget mais que je devais piloter en fonctions d'objectifs précis qui viennent soudainement de changer. Et au-lieu de me mettre dans la boucle, ce serait trop simple, ils récupèrent tout. Sans compter que, dans les agences locales, une partie de ce qui fait mon métier va être confié à des assistantes administratives... Ca vous donne une idée de la considèration qu'on a pour mon métier dans l'entrepris (On le considère vraiment comme un outil, pas comme un vrai métier).

    Je suppose qu'une partie de tout cela arrive parce que certains à la direction générale supportent de moins en moins que je travaille en mode déporté / délocalisé et que les dents sont longues au siège. Nombreux sont ceux qui envient les opérations dont je m'occupe. Il n'en reste pas moins que je sais que je suis une des rares dans cette boite a avoir de vraies compétences sur mon terrain. S'ils ne veulent pas les utiliser... Que puis-je faire ?

    "Chercher ailleurs" j'entends certains de vous murmurer. Figurez-vous que cela fait deux ans que je scrute les annonces, et qu'il n'y a eu qu'une seule opportunité depuis, promise par le biais du réseau et des connaissances à un "fils de". La seconde opportunité qui est passée était largement sous-payée par rapport à ce que je gagne aujourd'hui, ce n'était donc pas "une opportunité". Je continue malgré tout à soigner mon réseau "au cas où". Et je sais que je vais retrouver des motivations, des projets dans lesquels m'embarquer (ce que j'ai toujours fait). Mais c'est usant de se battre sans cesse pour démontrer ce qu'on peut apporter pour finalement ne se retrouver "utilisée" que lorsque les autres n'ont pas le temps ou ne savent vraiment pas comment faire.

    Alors voilà, aujourd'hui j'ai juste envie de dire ici combien je suis fatiguée par tout ça.

    Demain, ca ira mieux...


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    bibi
    Mercredi 25 Février 2015 à 18:08
    en fait
    t'as des coups de moins bien comme nous tous mais t'es une sacrée nana !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :