• Casser la tirelire

    Plus de trois jours entiers à surfer sur internet pour trouver un hôtel à Barcelone ou ses environs à un tarif raisonnable. Seule pêche : une chaîne d'hôtel anglaise genre formule 1, en limite d'autoroute, à tout de même plus de 80 euros la nuit pour quelque chose de franchement pas terrible terrible... Ni pension de famille (on aurait bien aimé un tout petit hôtel), ni appartement (j'ai contacté au moins deux agences de location d'appartements pour séjours de courte durée), ni hôtel quelconque à moins de 100 euros la nuit.

    Un moment, j'ai capitulé. J'ai commencé à chercher une solution pour un plan B. J'ai fait les lastminute voyage et compagnie, les voyagesprivés.com et autres... Mais rien. Soit les dates ne collaient pas, soit les destinations (genre dans le centre de la france) ne me convenaient pas, soit les tarifs ne rentraient pas non plus dans notre budget riquiqui... Bref, ça n'allait pas du tout.

    Le chéri est revenu à la charge avec sa solution toute faîte : on part dans le sud dans l'appart de ses parents et on navigue dans les environs histoire de visiter de nouveaux coins qu'on ne visite jamais en été car trop bondés. J'ai ajouté l'option : une nuit d'hôtel dans un bel endroit (nan, parce que cet appart, au bout de 15 ans, certes il est bien, mais je ne peux plus le voir en peinture) histoire d'ajouter une touche de romantisme. Mais j'ai rapidement senti que cette option allait me rendre aigrie. Ce n'est pas du tout ce dont j'avais envie.

    Alors... Ben alors, il ne reste pas beaucoup de solutions. Et la seule qu'il me reste, c'est de casser la tirelire pour partir quand même, là où j'avais envie de partir. En supprimant une journée, donc une nuit d'hôtel. Et malgré tout, le budget hôtel + petit déjeuner représente à lui seul quasiment la totalité du budget que nous nous étions fixé.  Il va encore falloir prendre en compte l'essence, le péage et les repas... sans compter les visites. Bref... On explose notre budget. Mais j'avoue : c'était ça ou une crise de nerfs. Je suis déjà tellement épuisée, fatiguée, stressée... J'ai vraiment besoin de changer d'air. Donc, c'est limite vital.

    Tant pis pour la suite. Le cuisiniste qu'on va devoir payer bientôt, les travaux qui prendront encore un peu plus de retard faute de budget, le compte qui va forcément retomber dans le rouge... On mangera encore plus souvent des pâtes et des patates. Ca ne nous changera pas beaucoup de toute façon. Mais là, j'ai vraiment BESOIN de partir.

  • Commentaires

    1
    Nina
    Jeudi 10 Mai 2007 à 12:24
    barcelone
    je t'ai envoye un message il y a un moment a propos de Barcelone. J'avais un site pour des apparts. Mais je crois que mon message n'est jamais arrive..et pas d'email sur ton blog pour te contacter directement. La solution, c'est de booker en avance, c'est certain.. J'espere que vous trouverez quand meme votre bonheur..
    2
    titi
    Jeudi 10 Mai 2007 à 18:10
    Merci nina
    Non, je ne crois pas avoir reçu ton message. Voici mon mail : titinette1342@gmail.com pour la prochaine fois ! Merci quand même ! (j'ai contacté plusieurs agences de location d'apparts mais tout était booké depuis plusieurs mois).
    3
    Timounch
    Vendredi 11 Mai 2007 à 09:30
    Parfois
    ça vaut le coup de se (re)mettre dans le rouge. Parfois on a besoin de détente, d'amour, et d'ailleurs... Barcelone est surement un très bon ailleurs.
    4
    Lundi 14 Mai 2007 à 09:50
    tim
    Oui, je crois que là, il fallait vraiment partir... Nous en avons le plus grand besoin.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :