• Bilan rapide

    Depuis que je bloggue, je ne cesse de tourner et retourner ma vie, mes envies, mes manques, mon malaise dans tous les sens... Je progresse petit à petit. Je me rends bien compte que, si je me sens mal aujourd'hui, c'est bien parce que j'ai du accumuler plein de choses qui ne me convenaient pas ou qu'à moitié. 

    Si je fais un bilan très rapide, sans chercher à creuser tout de suite, je pourrais dire que  :

    1-Je ne vis pas là où j'aurais eu envie de vivre, même si je n'ai pas une idée très très arrêtée sur la question. Il y a probablement plein d'endroits différents où je me sentirais mieux qu'ici, c'est tout.

    2-Je ne fais pas le métier de mes rêves, même si j'aime beaucoup mon métier, que j'ai choisi (un second choix n'est pas forcément mauvais)  : j'aimerais simplement l'exercer dans un autre secteur que celui où j'exerce depuis mes débuts.

    3-Je ne mène pas, dans mon quotidien, la vie qui me tente  : le rythme métro boulot dodo avec tout juste une sortie au ciné et/ou au resto par an et des vacances chaque année au même endroit... ça ne me suffit pas.

    4-Je suis loin de ma famille, de mes amies et personne pour palier ce manque. Je me sens souvent seule ici.

    Ca commence à faire beaucoup en fait... Peut-on parvenir au bonheur au milieu de tous ces obstacles ? Comment faire ? Ce que je me demande surtout, c'est comment j'ai pu tenir aussi longtemps dans ces conditions.

    Réponse n°1 ”l'amour rend aveugle” ?
    Réponse n°2 ”je n'étais pas si malheureuse que ça dans le fond ?”
    Réponse n°3 ”j'avais beaucoup d'espoir que ça évolue et l'espoir... fait vivre ?"

    Probablement un mélange des trois. Aujourd'hui, j'ai un sursaut de lucidité. Je me réveille. Et comme lorsqu'on a dormi trop longtemps, le réveil est difficile. Je me sens engluée, fatiguée. J'ai l'impression de me retrouver face à un chantier immense et je ne sais pas par quel bout commencer pour faire que les choses changent et me sentir mieux. J'ai du mal à passer à l'action. Trop d'actions à mener de front. Faut que je hiérarchise, que je priorise, comme au boulot ;-) Je suis comme tétanisée face à ces années qui viennent de passer et que je regarde pleine de désarroi. Faut que je me réveille complètement. Là je sens bien que c'est pas encore  tout à fait ça. Faut que je me secoue... C'est le plus difficile. Dur d'entamer un marathon au réveil. Va falloir que j'avance progressivement pour ne pas faire n'importe quoi non plus. Je dois absolument trouver encore en moi de l'énergie, les ressources nécessaires pour bouger, pour faire changer des choses dans ma vie... Faut pas que je me rendorme. C'est ça le plus gros risque si je m'épuise trop vite. Faut d'abord que je reprenne des forces. Surtout ne pas se rendormir, ne pas se rendormir...

    C'est étrange parce qu'en même temps, c'est comme si j'avais toujours su que ça n'allait pas vraiment. J'ai toujours pleinement eu conscience de mes envies au niveau professionnel, je ne me suis jamais privée de dire que je n'aimais pas cette ville et, depuis que je vis avec mon homme, je ne cesse d'exprimer mes désirs pour une vie quotidienne plus agréable à mon sens. Mais, rien. C'est comme si je parlais dans le vide. Le vide, ça fait écho. Et là, je me le prend en pleine tête. Faut pas que je tombe K.O. Je dois me relever. Encore une fois. En espérant que ce soit la bonne.


  • Commentaires

    1
    J.
    Vendredi 17 Septembre 2004 à 19:53
    j'imagine...
    combien ça doit être dur ! Mais tu es jeune, tu te rends compte de tout ça, donc ça changera forcément, d'une manière ou d'une autre, j'en suis convaincue !
    2
    heaven
    Mardi 21 Septembre 2004 à 02:32
    Bilan
    Tu vois, ca vient ce bilan petit a petit, deja une bonne chose de coucher les mots sur le papier.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :