• Bel O. le retour

     
    Hier soir, à l'occasion d'une soirée pour le boulot, qui ne vois-je pas s'avancer vers moi, sourire aux lèvres ? Le bel O. Il me présente ce que je suppose être sa compagne. Un tout petit bout de femme, que je n'imaginais pas comme ça. Encore plus petite que moi. Elle fait plus agée que lui. Elle n'est pas plus souriante que ça. Elle reste en retrait. Ne parle pas ou peu. Son mode d'expression à elle, c'est plutôt l'écriture.

    Lui, toujours aussi charmant... Je dois travailler avec lui trés bientôt sur un tout petit dossier. On en discute. On parle aussi de son grand projet, sur lequel il reste trés discret et modeste. J'essaie de ne pas le regarder dans les yeux, j'essaie de répartir mes regards entre eux deux pour qu'elle ne se fâche pas que je n'ai d'yeux que pour lui.

    Arf, et dire que j'étais là, avec mon vieux tailleur gris tout moche, tout étriqué et tout défraîchi qui a au moins 5 ans (et depuis que j'ai grossi, je n'ai pas racheté de tailleur, va falloir que j'y pense sérieusement), des cernes de trois kilomètres sous les yeux. Merde, merde, merde. J'étais absolument affreuse. Pas du tout une image moderne que j'aurais aimé lui laisser. Bien au contraire... Bien au contraire... Si j'avais su qu'il serait là, j'aurais fait un effort hier matin, en me préparant... Il faut dire qu'en cette période de demi-saison et ses changements de températures dans une même journée, je ne sais pas quoi porter. J'ai encore beaucoup de boulot à faire côté garde robe.

    Bref... Je l'ai trouvé encore plus charmant que dans mes derniers souvenirs. L'été dernier, il avait un peu les traits tirés. Là, il avait l'air en pleine forme. Je craque complétement. Je m'énerve moi-même parce que je sais bien que ça ne sert à rien de fantasmer sur ce gars là. Mais, merde, pourquoi j'étais si moche hier soir...

  • Commentaires

    1
    soda slovaque
    Vendredi 13 Avril 2007 à 13:40
    moche?
    ô Titi:-), je n'en crois pas, tu es trop dure avec toi, et puis... avec le temps les hommes souvent ne se rappelent point ce que la femme avait mit sur elle à l'occasion , mais ils gardent bien ce qu'ils prévoyaient au-dessous de l'étoffe, et surtout dans les yeux
    2
    titi
    Vendredi 13 Avril 2007 à 15:36
    Soda
    Je t'assure que je n'étais pas au top hier soir. M'enfin, de toute façon, je n'ai rien à espérer (ce serait trop compliqué de toute les manières). J'avoue que je me demande toujours ce qu'il avait en tête quand il m'a invité à boire un verre l'été dernier... sans suite.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :