• Angoisse d'un bébé (2)

    7h. Le réveil n'a pas encore sonné. Mon mari ne va pas tarder à se lever. Je ne peux pas attendre qu'il soit parti. Il faut que je sache. Maintenant. Je me lève, sans bruit, et récupère le test de grossesse au fond de mon sac. Je parcours rapidement la notice. Rien de très compliqué. C'est parti. Je sais que ce n'est qu'une vérification. J'angoisse un peu bien sûr (c'est quand même la première fois que je me livre à cet exercice) mais beaucoup moins qu'hier. J'attends une minute. Rien. Un seul trait. Je ne suis pas enceinte. Ouf... Je le savais, je le sentais mais quand même, il fallait que j'éradique ce doute. Je retourne me coucher, apaisée. Ou presque... un reste de doute au fond de moi. Je me lève à nouveau, pour vérifier si j'ai bien vu quand même... On ne sait jamais, si ma minute d'attente (sans montre, c'était un peu au feeling) n'avait pas été suffisante. Toujours rien. Bon. Il faut que j'arrête de « psychoter ». C'est pas bon. Ca ne va pas dans le bon sens. Je suis tiraillée entre mon envie naissante d'avoir un enfant (horloge biologique en route et tout le tin touin), ma peur de la grossesse, et surtout, le sentiment que ce n'est pas le moment, que je ne suis pas prête et que mon Homme non plus (cf. texte « un peu d'amour peut-être »), malgré son harcèlement à ce sujet... Vraiment, il faut que je me ressaisisse. Je crois que je vais commencer par reprendre la pilule. C'est le plus simple. Je ne peux pas continuer à gâcher ma sexualité avec ce genre de frayeur. J'ai déjà évoqué le sujet avec mon Homme ces derniers jours. Pas de vrai dialogue possible. Il alterne entre réaction infantile « c'est dégueulasse » et colère rentrée... Tant pis. Il faut vraiment que je reprenne ma vie en main.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :